Vous êtes ici

Articles

Vivre l'autre ?

Adolphe Nysenholc

 

VIVRE L’AUTRE ?

 

On dit vivre sa vie. Comme si on pouvait vivre la vie d’un autre. Assurément, on parle de vivre un rôle.  Mais on a beau se donner à fond à un personnage de sa dilection, on reste soi. Car on ne vit pas un autre. Vivre est intransitif.

Néanmoins, sont attestés des écarts par rapport à l’usage de ce verbe [1], chez des auteurs qui, cherchant à dire au plus près ce qu’ils éprouvent, remettent en question, à un moment clef de leur écriture, la clôture de l’homme à l’autre, voire l’ouverture du moi au non-moi.



[1] Je n’ai jusqu’à présent trouvé que deux cas chez  de grands écrivains, cités ci-dessous.

©2007, Adolphe Nysenholc & L''Échange asbl - ©2014-design et développement: Pierre Orfinger