Vous êtes ici

Biographie

Adolphe Nysenholc (prononcer « nissenholz »)

Adolphe Nysenholc

Il survit à toute une famille disparue entre 1940 et 1945. Il s'est reconstruit par ses œuvres. Il publie des livres sur Charles Chaplin « dont toute la recherche chaplinienne des vingt dernières années s'est inspirée » (Positif, 2004). Il écrit des pièces de théâtre, invitées (à Cracovie, Agadir, Paris, Marseille, Sibiu, Jérusalem, Anvers, Yale University) et primées, notamment du prix littéraire du Parlement de la Communauté française. Il fait paraître un roman (2007), élaboré parallèlement à toutes ses activités, et qui est qualifié d'emblée d'émouvant et de très attachant.

Sauvé par des Justes, il leur rend hommage par ce texte ultime.

Il fut docteur en philosophie et lettres (ULB, 1976), avec la première thèse sur le cinéma en Belgique et la première sur Charles Chaplin dans le monde. Il est organisateur de colloques sur le cinéma, dont un à la Sorbonne. Rencontres avec Géraldine Chaplin et André Delvaux.

En résidence d'auteur au Centre national des Ecritures du Spectacle à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon (2001).

Son pathos cherche à se sauver du ridicule par un certain humour.

 

 

 

Articles de presse

Article par Daniel Arnault à propos du site d'Adolphe Nysenholc, www.adolphe-nysenholc.be , dans Le Carnet et les Instants, n°149, déc-janvier 2008, pp. 29-30. (pdf, 504ko)

©2007, Adolphe Nysenholc & L''Échange asbl - ©2014-design et développement: Pierre Orfinger