Charlie Chaplin. Le rêve.

Preface

Depuis son essai Charles Chaplin. L’âge d’or du comique (1979),  Adolphe Nysenholc s’est imposé comme l’un des meilleurs connaisseurs et surtout l’un des meilleurs penseurs de l’oeuvre de Chaplin.

Ses travaux, dont l’essentiel Charles Chaplin ou la légende des images (1987), ont inspiré la recherche des trente dernières années, que ce soit sur le personnage comique et son mythe ou sur l’art de Chaplin cinéaste. Dans ce nouvel opus, l’auteur nous offre une traversée inédite de l’univers chaplinien.

Sa démonstration, ciselée de la même écriture exigeante et libre, déroule un nouveau fil : celui du rêve. On comprend dès les premières pages que la vie et l’oeuvre de Chaplin en sont pareillement tissées. L’idée s’impose que c’est par les chemins buissonniers du rêve qu’elles s’imbriquent et s’éclairent réciproquement.

Mais Chaplin qui a rêvé sa vie, a-t-il vécu son rêve ? Quand le cinéaste, au sommet de sa popularité, décide d’abandonner le personnage du Vagabond et l’art de la pantomime (dans la dernière séquence du Dictateur), c’est pour offrir à l’humanité, par les mots d’un discours (« I have a dream » avant la lettre), un nouveau rêve encore — dont cette fois l’ambition et l’implication dans la Grande Histoire dépassent tout à fait Charlot, mais engagent corps et âme son créateur devenu voix du monde.

En revisitant l’oeuvre à l’aune des songes, Adolphe Nysenholc approfondit aussi des idées proposées dans ses précédents livres. Le lien fondamental entre le personnage et le récit fait l’objet de brillants développements et, in fine, d’une synthèse décisive.

Ce nouvel essai apporte des réponses originales à nombre de questions, voire à quelques mystères qui font toujours débat dans la critique chaplinienne. L’approche des films et de la biographie de l’artiste par le détour du rêve, fondée sur une connaissance unique de l’oeuvre et de la vie de Chaplin et sur des analyses (historiques et filmiques) d’une rigueur exemplaire, nous permet, comme elle seule, peut-être, pouvait y réussir, de toucher au plus profond du génie du clown-cinéaste.

Francis Bordat, Professeur émérite de l’Université de Paris Nanterre

Date: Didier Deveillier Editeur  janvier 2020

Presse:

Facebook

Dominique Dugros

Among the most interesting books ever written about Chaplin are Adolphe Nysenholc's. His latest essay titled : Charlie Chaplin. LE REVE (THE DREAM).
I wish his books were translated in English, so that as many Chaplin fans as possible could enjoy them.

 

"Un coup de cœur",  Le Carnet et les Instants

« Livre passionnant », Michel Ciment, Rédacteur en Chef (Positif, n°717, Paris).

« Un régal de la première à la dernière ligne. Un texte fluide, … un véritable essai écrit par un professeur-poète, avec un amour profond et sincère pour les deux personnages, Charlot et Chaplin » (Freddy Eytan, ambassadeur, Centrale)

« brillant essai qui ouvre des horizons inexplorés sur l’œuvre universelle de Charlie Chaplin » (Jack P. Mener, vice-président de la presse cinématographique, ADbr)

"renouvelle la vision du 'grand imagier' (Roland Baumann, in Regards)

« Son approche  permet de toucher au plus profond du génie du clown-cinéaste. » (Préface, Francis Bordat, Université Paris Nanterre).

"un ouvrage on ne peut plus riche que nous livre Adolphe Nysenholc en poète" (Morgane Jourdren, Angers)

"une oeuvre magistrale" (Bertrand Gevart, in Cinergie)

Nysenholc n’est pas qu’un spécialiste de Chaplin, c’est un penseur émérite de son œuvre. Ce qui projette dans une mise en abyme matriochkée : Nysenholc rêve Chaplin rêvant Charlot. Passionnant !

(Philippe Rémy-Wilkin, écrivain, in Le Carnet et les Instants)

"Adolphe Nysenholc.. Un des tout meilleurs spécialistes mondiaux de Chaplin.» (Positif, Paris)

 

©2007, Adolphe Nysenholc & L''Échange asbl - ©2014-design et développement: Pierre Orfinger